Deux références en plus, une faute en moins.

Fri, 20 May 2011 12:59:41 +0200

author
Antoine Lubineau <antoine.lubineau@etu.enseeiht.fr>
date
Fri, 20 May 2011 12:59:41 +0200
changeset 12
b7266befe0ae
parent 11
f58b68722923
child 13
e81cb4d734af

Deux références en plus, une faute en moins.

rapport/rapport.tex file | annotate | diff | revisions
     1.1 --- a/rapport/rapport.tex	Fri May 20 12:32:09 2011 +0200
     1.2 +++ b/rapport/rapport.tex	Fri May 20 12:59:41 2011 +0200
     1.3 @@ -40,7 +40,9 @@
     1.4  	
     1.5  	\begin{abstract}
     1.6  		Ce projet est consacré à l’étude des différentes méthodes permettant
     1.7 -		de sérialiser une structure de données.
     1.8 +		de sérialiser une structure de données. On procédera d'baord à une revue
     1.9 +		de quelques méthodes de sérialisation, et on implémentera l'une d'elles
    1.10 +		en TLA \emph{(Temporal Logic of Actions)}.
    1.11  	\end{abstract}
    1.12  
    1.13  	\vfill
    1.14 @@ -94,7 +96,7 @@
    1.15  
    1.16  		\subsection{Liste de fils}
    1.17  
    1.18 -		Ici on stocke un tableau avec tous les nœuds du graphe, et à chaque nœud est associée une liste chaînée contenant des pointeurs sur tous les enfants de ce nœud.
    1.19 +		Ici on stocke un tableau avec tous les nœuds du graphe, et à chaque nœud est associée une liste chaînée contenant des pointeurs sur tous les enfants de ce nœud. On trouvera un aperçu des méthodes permettant de manipuler une telle structure dans \cite{liste_fils}.
    1.20  
    1.21  		\begin{figure}[!h]
    1.22  			\centering
    1.23 @@ -170,7 +172,7 @@
    1.24  
    1.25  		\subsection{K-formules}
    1.26  
    1.27 -		Notation introduite en 1971 par Berztiss, les k-formules sont une notation permettant de représenter un graphe orienté par une chaîne de caractères, et donc de sérialiser un graphe. Pour un digraphe dont les nœuds sont désignés par $x$ et $y$, on a les propriétés suivantes:
    1.28 +		Notation introduite en 1971 par Berztiss (\cite{k-formule-2}), les k-formules sont une notation permettant de représenter un graphe orienté par une chaîne de caractères, et donc de sérialiser un graphe. Pour un digraphe dont les nœuds sont désignés par $x$ et $y$, on a les propriétés suivantes:
    1.29  		\begin{itemize}
    1.30  			\item un symbole de nœud (par exemple $x$) est une k-formule;
    1.31  			\item $*xy$ est une k-formule si et seulement si il existe une arête allant de $x$ à $y$;
    1.32 @@ -235,7 +237,7 @@
    1.33  	\newpage
    1.34  
    1.35  	\section{Développement par raffinement}
    1.36 -	Nous avons décider de développer la méthode des liste de paires d’adjacence
    1.37 +	Nous avons décidé de développer la méthode des liste de paires d’adjacence
    1.38  	en TLA, afin de vérifier qu’elle raffine bien un graphe quelconque.
    1.39  	
    1.40  	Les paires d’adjacence sont des tuples, elle-mêmes placées dans une \texttt{Sequence}.
    1.41 @@ -271,6 +273,8 @@
    1.42  		\end{itemize}
    1.43  	\end{itemize}
    1.44  	
    1.45 +	\newpage
    1.46 +
    1.47  	\section{Conclusion}
    1.48  	Les méthodes de sérialisation de données sont nombreuses et adaptées aux différents besoins: Nécessité de représenter des graphes quelconques, d’une représentation la plus compacte possible, ou lisible par un humain…
    1.49  
    1.50 @@ -282,5 +286,7 @@
    1.51  	\bibitem{liste_adj} \url{http://en.wikipedia.org/wiki/Adjacency_list}
    1.52  	\bibitem{serial_xml} \url{http://msdn.microsoft.com/en-us/library/182eeyhh(v=vs.71).aspx}
    1.53  	\bibitem{k-formule} \url{http://comjnl.oxfordjournals.org/content/19/4/326.full.pdf#page=1&view=FitH}
    1.54 +	\bibitem{liste_fils} Froidevaux, Gaudel, Soria, \emph{Types de données et algorithmes}, Mc Graw-Hill
    1.55 +	\bibitem{k-formule-2} Bertztiss, \emph{Data structures}, p. 123
    1.56  	\end{thebibliography}
    1.57  \end{document}

mercurial